Bouteille à la mer S. Hermann & F. Richter (Pixabay)

L'alternative libre à Gmail, encore une arlésienne

J'ai beau tout faire pour me débarrasser des emails, ils restent indispensables dans mon quotidien, comme dans celui de nous tous. Depuis les révélations Snowden, des tonnes et des tonnes de projets ambitionnent de combattre l'ogre Google et son Gmail avec des solutions libres. Ils ont pour la plupart un double argument simple : un hébergement européen (voire la possibilité d'un auto-hébergement) et un code open source.

La plupart sont en développement, certains sont déjà plus avancés et complets que d'autres... Mais j'ai beau chercher, aucun ne répond à mes besoins. Si encore j'avais des exigences improbables, j'accepterais bien la situation, mais je pense simplement demander ce qu'ils promettent : une alternative crédible à Google, son Gmail et son calendrier, quitte à payer pour.

Quelques critères simples

Après je ne sais combien d'ouvertures de comptes, rien n'y fait, aucun service envisagé ne remplit ces quelques critères :

  • Gestion des emails avec dossiers (voire labels)
  • (Facultatif) Compatibilité avec les clients mail classiques
  • Gestion des contacts avec les champs standards (nom, entreprise, plusieurs adresses email, plusieurs numéros de téléphone, notes...)
  • (Facultatif) Synchronisation en CardDAV ou avec Windows et iOS
  • Gestion du calendrier
  • (Facultatif) Synchronisation via CalDAV
  • Chiffrement du contenu stocké
  • Code des clients et serveurs open source
  • Usage de mes propres noms de domaine
  • Hébergement en France ou en Europe

L'auto-hébergement reste peu réaliste

A ces critères, on me répondra sûrement "Installe un ownCloud ! Un Cozy ! Un Yunohost !". C'est d'ailleurs quelques réponses que j'ai reçu sur Twitter.

Mais j'ai un problème important avec cette solution : l'auto-hébergement n'est clairement pas assez fiable pour les emails et la réactivité que leur gestion peut demander, surtout sur ma connexion câble actuelle.

Les multiples soucis que j'éprouve déjà à conserver mon NAS connecté à Internet sur cette ligne m'en dissuadent largement. Des problèmes que je n'avais pas pendant mes trois ans en fibre, qui reste encore aujourd'hui l'exception.

Aussi, je cherche une solution que je puisse recommander à n'importe qui. C'est l'une des prétentions des dizaines de projets en cours, il faut donc leur demander de s'y tenir. Le prix n'est pas vraiment une question : si le service me convient, payer quelques dizaines d'euros par an pour un outil si central est largement compréhensible.

Il y a bien la solution d'un ownCloud hébergé par exemple (comme le propose OVH), mais cela requiert toujours une maintenance dans laquelle je ne suis clairement pas prêt à m'investir. Je suis un client ingrat, je veux que tout fonctionne sans m'inquiéter de constamment mettre à jour et sécuriser mes outils.

Alors, tu fais comment là tout de suite ?

Dans les faits, j'ai utilisé pendant un an le français Mailden, qui gère le chiffrement du stockage d'emails de manière à les synchroniser de façon transparente via n'importe quel client. Problème : la solution reste trop simple pour ce qui est de la gestion des contacts, sans parler du calendrier absent, voire du site de présentation qui n'a pas bougé depuis largement plus d'un an.

Protonmail, lui, remplit la plupart de mes critères. Peu importe l'absence de synchronisation IMAP, CalDAV ou autre, leur application mobile est déjà assez convaincante pour ce qu'elle propose. Problèmes : la gestion des contacts est encore une blague (un champ Nom et un autre "adresse email") et la gestion du calendrier est une fonction qui semble bien lourde à créer. L'équipe a dit hier travailler à l'amélioration des contacts, c'est une piste à surveiller dans les prochains mois.

Il y a aussi des solutions de collaboration professionnelle, de type BlueMind ou Zimbra, mais il m'a été impossible d'en trouver une version "hostée" pour particuliers. Encore moins par des grands noms de l'hébergement français.

En attendant, j'ai fait de larges concessions sur deux points pour héberger mes données : le chiffrement et l'open source. Et oui, j'en suis pour le moment à utiliser l'offre Exchange d'OVH, à 43 euros par an. Un prix assez proche de celui d'un Protonmail par exemple, pour des fonctions bien plus complètes aujourd'hui. Même si, oui, on est à des années-lumière d'une alternative "libératrice" à Google.