Chat contrarié Dede (Pixabay)

J'ai demandé la suppression de mon compte, on m'a ajouté à une newsletter

Depuis septembre, je me suis lancé dans un grand projet : répertorier tous mes comptes en ligne, changer leur adresse e-mail (en assignant un alias à chaque site) et supprimer les comptes inutiles.

Dans ce grand ménage, Conforama fait partie des sites qui m'étaient inutiles. Le 15 décembre, j'envoie un e-mail au service client (ClientWeb à conforama point com) via ma nouvelle adresse (@gnppn.fr) pour demander copie de mes données et la suppression du compte. Il est lié à mon ancienne adresse (@gpepin.fr), mentionnée dans le corps de l'e-mail.

Le 2 janvier, le service client me répond dans une lettre, avec les (maigres) données officiellement en leur possession, et une ligne me garantissant que le compte a été supprimé.

Lettre de suppression de compte

Le 5 janvier, je reçois un premier e-mail promotionnel de la part de Conforama sur mon ancienne adresse (@gpepin.fr). Le premier d'une série de 19 messages jusqu'au 9 mars, que je n'ai pas sollicité. Malgré mes recherches, je ne trouve aucune trace de message antérieure de leur part.

Ces envois semblent donc bien... déclenchés par ma requête de suppression de compte. Mon adresse aurait été ajoutée lors de ma demande. Pourtant, si l'ajout est automatique, c'est l'adresse d'expédition de l'e-mail (@gnppn.fr) qui aurait dû être ajoutée, et non celle mentionnée dans le corps du message.

Je ne me suis pas encore désinscrit de cette newsletter commerciale, pour bien confirmer cet ajout non voulu. Notons que le lien de désinscription renvoie vers un sous-domaine de conforama.fr (t.info.conforama.fr).

Pour le moment, je n'ai aucune explication à ce phénomène, que j'exposerai à Conforama. Il me semble tout de même important de montrer ce cas, où un internaute agit pour maîtriser ses données et se trouve devant une réaction difficilement compréhensible.

La prise de conscience que pourrait amener le Règlement général sur la protection des données (RGPD), appliqué dès le 25 mai dans l'UE, risquerait bien de mener à de nombreuses déconvenues de ce type.

Notons enfin que mon compte Conforama existe toujours. En l'absence de réponse de l'entreprise fin décembre, j'ai changé l'adresse e-mail de mon compte client. Il est donc bien encore là, avec toutes mes informations personnelles et une de mes nouvelles adresses à alias (sans inscription à une newsletter, au passage). J'ignore donc ce que le service client a supprimé. Une autre question à poser, j'imagine.