Nettoyage en vue svklimkin (Pixabay)

Nettoyer son compte Twitter, une mesure d'hygiène numérique

Depuis au moins quelques mois, nombre de politiques et de personnalités sont épinglées pour de vieux messages, remontant jusqu'à quelques années. Comme le dit l'adage, les paroles s'envolent, les écrits restent. Leur recherche est même devenue un sport.

Nous écrivons de plus en plus comme nous parlons, la spontanéité et l'émotion comprises. Sur des centaines ou milliers de messages, il y en aura peut-être que nous regretterons. Parce que ce sont les vestiges d'une époque révolue (coucou les kikoo), parce que la parole a dépassé la pensée, parce qu'on a changé de vision sur un sujet ou parce qu'on ne se rendait pas compte du caractère public des propos tenus (avec le chilling effect qui va avec).

Ce phénomène est amplifié par un autre : la porosité croissante entre l'identité numérique et l'identité civile. À mes débuts sur la toile, il y a une quinzaine d'années, il était courant d'utiliser un pseudonyme pour toute présence numérique sauf professionnelle, permettant de voir ses faits d'armes tomber dans l'oubli ou un déni plausible. Aujourd'hui, les réseaux sociaux encouragent par eux-mêmes l'utilisation de son vrai nom (merci Facebook) et les comptes peuvent facilement basculer d'un pseudo à une "vraie" identité, historique avec.

Dans ce cadre, il devient logique de ne pas conserver ad vitam æternam ses vieux messages. Qu'on les assume ou non, il y a peu de raisons de laisser ces vieux écrits publics, sauf si leur maintien en ligne peut servir l'intérêt général. Les supprimer devient donc une question d'hygiène numérique.

Dans le cas présent, je me concentre sur Twitter. Mais la remarque vaut bien sûr pour tous les écrits en ligne.

Supprimer son compte

La solution la plus simple est de supprimer son compte. Au bout de 30 jours, tout disparaît, sinon ce qui pourrait être archivé sur des sites tiers comme l'Internet Archive.

L'avantage est qu'il n'est plus censé rester de trace publique du profil. L'inconvénient est que toute "construction" est perdue, en premier lieu les abonnements et abonnés.

Vider son compte de vieux tweets

L'alternative est donc de vider le compte de ses anciens messages, tout en le conservant, avec ses abonnés, voire sa certification par Twitter, le Graal pour gens respectables. Les services proposant une suppression graduelle des tweets sont nombreux. Pour ma part, j'encourage plutôt l'utilisation d'outils libres.

C'est le cas de Twitter Archive Eraser pour Windows. À partir d'une archive du compte, il permet de supprimer en quelques minutes tout l'historique des messages publics, une partie des messages privés et tous les favoris (J'aime).

La première étape est de télécharger son archive, en la demandant sur cette page. Un lien est envoyé par e-mail une fois celle-ci prête.

Il faut ensuite télécharger et installer le logiciel. Une fois ceci fait, acceptez les conditions, identifiez-vous avec votre compte, pensez à cocher la case "I want to delete Direct Messages (DM)" pour autoriser l'application à toucher aux messages privés. Attention, elle conserve quelques données, officiellement pour ses statistiques (affichées sur la page d'accueil).

Une fois "Sign in" validé, une page web s'ouvre. Autorisez l'application, puis collez le code obtenu dans le logiciel.

Pour supprimer les tweets, cliquez simplement sur "Delete tweets". Chargez l'archive des messages qu'a fourni Twitter, pour voir un calendrier apparaître. Cliquez ensuite sur Next.

Tous les tweets correspondants sont listés. Il suffit ensuite de chercher ceux que vous voudriez supprimer, ou simplement tout sélectionner. Personnellement, je ne conserve pas plus de deux ans d'archives. Cliquez sur "Erase selected tweets", confirmez et c'est fini. L'application proposera de le tweeter, faites comme vous le désirez.

Pour supprimer un autre type de contenu, il faut relancer l'application, en la réautorisant. La suppression des messages privés peut prendre beaucoup de temps : Twitter n'autorise la récupération que de 1 000 messages toutes les 15 minutes. Remonter les archives peut donc constituer un chemin de croix. Encore une fois, vous pouvez tout supprimer ou chercher des messages spécifiques.

Une fois l'application utilisée, n'oubliez pas de supprimer l'autorisation fournie à Martani Archive Eraser dans vos paramètres. Notez par ailleurs que Twitter en conservera sûrement une copie, au moins pour quelques mois.